Comment rénover une porte en bois

Une porte, surtout en bois, peut très rapidement se détériorer si elle n’est pas bien entretenue. D’ailleurs, même si une porte en bois est parfaitement entretenue, elle s’abimera lentement au fil des années. Comment faut-il donc faire pour rénover une porte en bois ? Comparer le devis rénovation de porte auprès des professionnel.

D’abord, il faut bien nettoyer la porte

Pour cette étape, vous allez avoir besoin, de brosses, de pinceaux, d’un racloir, d’un tourne-vice, de décapant, d’un chiffon et aussi du matériel pour poncer. Commencez par dégonder la porte et placez-la sur un support bien propre.

Effectuez maintenant le nettoyage. Dépoussiérez bien la surface de la porte et lavez à l’eau savonneuse si nécessaire. Si vous avez eu besoin d’utiliser de l’eau, laissez sécher avant de racler la surface pour enlever les morceaux de peinture qui dépassent, sinon vous risquez de l’abimer.

Ceci étant fait, appliquer une couche de décapant pour enlever tout ce qui recouvre encore le bois. Un décapant soluble dans l’eau est conseillé, car celui-ci se nettoie facilement.

Vous pouvez maintenant passer au ponçage de la surface de la porte pour qu’elle redevienne bien lisse. Une ponceuse à ruban ou bien une ponceuse excentrique peuvent être utilisées dans votre cas. Vous pouvez aussi faire le ponçage à la main avec du papier adhésif à grains fins. C’est un peu plus lent, mais au moins vous ne risquez pas de faire des trous dans votre porte. N’hésitez pas à utiliser le racloir si vous voyez certains défauts.

Rénovation de porte en bois, rincer puis peindre

Juste après le ponçage, pensez à bien nettoyer et dépoussiérez la porte avec une brosse et un chiffon. Rincez ensuite avec de l’eau claire. Utilisez beaucoup d’eau, car il faut que le décapant soit totalement enlevé, sinon vous allez rencontrer des problèmes lors de la peinture. Une fois la porte bien sèche, vous pouvez repasser un coup de ponçage puis nettoyer avec un chiffon sec, cette fois.

Maintenant, avant de faire la peinture, pensez d’abord à appliquer une sous-couche spéciale bois extérieur qui permettra à la future peinture d’être plus durable et plus efficace. Attention, le choix de la couleur doit respecter les normes imposées par votre région. Faites un saut à la mairie si vous ne le savez pas encore. Ce détail réglé, appliquer maintenant une couche de peinture. N’en mettez pas une trop épaisse ou trop mince. Et enfin, appliquer un produit pour traiter le bois contre les intempéries, notamment le froid et l’humidité.